Accueil Actualités Un A/R Nouméa/Osaka = 1 460 kg de CO2 par passager

Un A/R Nouméa/Osaka = 1 460 kg de CO2 par passager

176

Et vous, vous en êtes où de votre empreinte carbone ? Pour y voir plus clair, calculez votre émission de gaz à effet de serre au cours d’un trajet en avion dans le Pacifique, au départ de Tontouta ou de Magenta.

Par exemple, un passager empruntant un vol Nouméa/Osaka aller-retour émettra une empreinte carbone de 1,5 tonne de gaz à effet de serre, dont 1, 460 tonne de CO2. En moyenne, sous les tropiques, un arbre de taille moyenne absorberait 25 kilos de CO2 par an sous les tropiques. Donc pour compenser ce vol, il faudrait que vous plantiez… 60 arbres !

Chaque année, l’aéroport de Tontouta enregistre environ 530 000 passagers, celui de Magenta 430 000, soit près d’un million de passagers par an qui empruntent un avion en Nouvelle-Calédonie.

En Suède, le « Flygskam », ou la « peur de prendre l’avion en raison de son impact sur le climat », pousse les habitants à prendre davantage le train. Dans le monde entier, environ 4,4 milliards de voyageurs ont pris l’avion l’an dernier…

Enfin, la Nouvelle-Calédonie se classerait au 15e rang des pays les plus générateurs de gaz à effet de serre, devant les Etats-Unis. Activité minière oblige, on estime que l’émission de CO2 est de 18 tonnes par an et par habitant (au lieu de 5 tonnes en France métropolitaine). Soit l’équivalent, pour 280 000 habitants, de 5 milliards de kilos de CO2 par an, soit la séquestration de CO2 de 200 millions d’arbres à planter par an…

Autrement dit, 720 arbres à planter, par Calédonien, par an…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici